Cadre RSE

Dans toutes ses filiales (CERIS Ingénierie, ELIX et CERIS ATCI), le groupe CERIS met en œuvre une Démarche Sociétale et Environnementale après avoir élaboré avec l’ensemble de ses collaborateurs une Charte RSE répondant aux lignes directrices définies par la norme ISO 26 000. Cette charte qui s’appuie sur les valeurs propres du groupe CERIS, met la RSE au cœur de son projet d’entreprise. Parallèlement à ce travail interne, et dans un souci de transparence, le présent Cadre d’intervention RSE, rédigé à l’intention des partenaires du groupe, et notamment ses clients, clarifie ces engagements.

CERIS Group réalise des prestations de services dans le cadre de projets mobilisant un très grand nombre d’acteurs aux intérêts et stratégies divers voire opposés : Maître d’ouvrage, Assistant à Maître d’ouvrage, Maitres d’œuvre, Bureau de contrôle, Entreprises, Fournisseurs, etc.). Ainsi, afin de rendre efficiente sa démarche RSE, CERIS Group doit y associer ses clients, fournisseurs, prestataires, partenaires et sous-traitants (collectivement ou individuellement désignés ci-après partenaire(s)). Les partenaires de CERIS Group intervenant par leurs dirigeants, représentants, salariés, désignés ci-après par intervenants. Ils jouent un rôle plein et entier dans le déploiement de cette démarche stratégique. Ainsi, CERIS Group attend de ses partenaires qu’ils l’aident à atteindre, sur ses projets, ses objectifs RSE.

La présent Cadre d’intervention RSE de CERIS Group reprend les principaux principes de sa démarche RSE sur lesquels CERIS Group souhaite que ses partenaires puissent le rejoindre et le soutenir. Il s’articule sur trois axes :

 

Axe 1 : Ethique des affaires et respect des partenaires.

Axe 2 : Protection de la santé et du bien-être.

Axe 3 : Développement durable et protection de l’environnement.

 

Axe 1 – Ethique des affaires et respect des partenaires

Loyauté
  • Ne pas consulter un partenaire en excluant a priori la possibilité de travailler avec lui ;
  • Consulter un nombre raisonnable de partenaire ;
  • Ne pas faire travailler un partenaire sans raison valable ;
  • Ne pas mener des démarches déloyales pour obtenir une offre (consultation incomplète, erreur identifiée dans une offre et non signalée, etc.) ;
  • Ne pas respecter un engagement clair (implicite et explicite)
  • Proposer un contrat déséquilibré ;
  • Mettre volontairement en danger un prestataire.
Respect
  • Prohiber les attitudes irrespectueuses (injures, attitudes condescendantes, sexistes, racistes, etc.), et les atteintes aux personnes ;
  • Ne pas exercer de pression psychologique sur les intervenants des partenaires
Intégrité
  • Refuser la corruption, le chantage ou le trafic d’influence et dénoncer les tentatives ou pratiques ;
  • Encadrer la pratique des cadeaux (pratique exceptionnelle, valeur modeste, signalement des cadeaux) ;
  • Encadrer les invitations à déjeuner (niveau qualitatif raisonnable, s’intégrant dans le cadre du déroulement du projet, des réunions ou du chantier, etc.) ;
  • Formaliser les contrats de type apporteur d’affaire et pratiquer des rémunérations conformes aux usages.
Equité
  • Promouvoir une politique de la juste rémunération (taux horaires et prix) ;
  • Pratiquer une politique du mieux-disant et non du moins-disant ;
  • Privilégier une négociation claire et non agressive ;
  • Proscrire les méthodes d’achats déstabilisantes (enchères inversées,…) et déloyales.

 

Axe 2 – Protection de la santé et du bien-être

Maîtrise des agendas :
  • Interdire (ou limiter) les réunions les lundi matin et vendredi après-midi pour préserver une qualité de vie des représentants des partenaires ;
  • Savoir conclure les réunions à une heure raisonnable ;
  • Tenir compte des contraintes de déplacements des intervenantes pour programmer les réunions et divers engagements afin de préserver leur qualité de vie, et leur temps de travail ;
  • Limiter le temps de mobilisation en déplacement en privilégiant la visio-conférence autant que possible

Respect du droit à la déconnexion
  • Privilégier les contacts et sollicitations pendant les horaires de travail usuelles (8h-12h / 13h30-18h) ;
  • Respecter autant que possible le temps de la pause déjeuner ;
  • Proscrire les échanges pendant le week-end ;
  • Proscrire les échanges et sollicitations pendant les congés et arrêts (maladie, maternité, etc.) et mettre en place une pratique de suppléance si nécessaire.

Prévention du stress et du burn-out
  • Laisser un délai raisonnable aux demandes de prestations, demande d’éclaircissement ou autres actions ;
  • Proscrire les e-mails ou contacts en fin de journée ou le vendredi soir ;
  • Gérer avec discernement les urgences pour ne pas mettre la pression inutilement ;
  • Bannir toute demande inutile ou exorbitante.

Axe 3 – Développement durable et protection de l’environnement

Limiter les déplacements
  • Limiter les déplacements afin de diminuer l’impact carbone des prestations ; privilégier la visio-conférence chaque fois que possible ;
  • Privilégier les transports en commun et l’utilisation de moyens de transport à faible impact carbone (train, voiture propre, …)

Diminuer les consommations  
  • Privilégier la diffusion informatique des documents à diffusion papier (plan pour validation, …).
  • Avoir une politique raisonnée du nombre d’exemplaires papier pour les masters ;
  • Privilégier les consultations sous format numérique ;
  • Promouvoir une politique de classement et d’archivage numérique raisonnée pour diminuer l’impact du stockage numérique.

Promouvoir le tri et la valorisation
  • Intégrer le tri et la valorisation dans la gestion des chantiers.